Site de vulgarisation scientifique d'Etienne Klein
"Il me plaît de penser que la physique est une sorte d’alpinisme intellectuel consistant à grimper jusqu’à des hauteurs himalayennes où le logos est rare et la vérité mutique."
photo E. Klein
signature E. Klein

Un photon, cela ressemble à quoi ?

Emission du

Avec

Share Button

Niels Bohr (1885 – 1962)


Bohr


“La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur.”

Débat entre Niels Bohr et Albert Einstein à propos de la réalité de la physique quantique :
« Dieu ne joue pas aux dés ! »
« Qui êtes-vous, Einstein, pour dire à Dieu ce qu’il doit faire ? ».

Niels Bohr


Formation, découvertes et prix Nobel

Niels Bohr naît le 7 octobre 1885 à Copenhague. C’est un enfant assez sportif : il joue au football, mais néanmoins moins bien que son frère cadet, mathématicien et également très sportif puisqu’il représente le Danemark aux Jeux Olympiques de 1908.
Il entre à l’université de Copenhague en 1903 où, seulement 3 ans plus tard, il obtient une récompense de l’académie royale danoise des sciences et des lettres. Il rencontre ensuite les fondateurs des premiers modèles de l’atome, Thomson et Rutherford, et part travailler avec ce dernier en Angleterre. Il publie assez rapidement un modèle de l’atome sous la forme d’un noyau autour duquel gravitent des électrons sur plusieurs couches, en ayant la possibilité de changer de couche en émettant un quantum d’énergie (le photon). Quelques années plus tard, il obtient une équation qui permet de calculer les niveaux d’énergie possibles pour l’électron au sein de l’atome d’hydrogène.

Il obtient le prix Nobel de physique en 1922 pour ses recherches concernant la structure des atomes et les radiations qu’ils peuvent émettre. Bohr, scientifique très apprécié de ses compatriotes danois, reçoit en cette occasion un cadeau de la brasserie Carlsberg. Il s’agit d’une maison située près de la brasserie, qui a un robinet de bière qui s’y approvisionnait directement!

Positionnement face au nucléaire

A la fin des années 30, il continue à concentrer ses recherches sur le noyau atomique. Cependant, le climat hostile en Europe et l’occupation du Danemark le contraignent à s’échapper en Suède, en raison des origines juives de sa mère. Il arrive clandestinement en Angleterre, puis aux Etats-Unis, où il travaille pour le projet Manhattan. Après la guerre, il revient dans son pays où il œuvre pour une utilisation pacifique de l’énergie nucléaire. Il participe notamment à la création du CERN.
Il meurt à Copenhague en 1962.

Anecdote

Share Button